Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘citoyen’

Mes nuits au pluriel sont toujours plus courtes que cette routine impersonnelle où la fin du coma naturel flirte avec un début de bad trip légal. Que j’aimerais avoir une gueule de bois pour donner un sens à tout ça ! La tête scotchée durablement à mes draps plus tout à fait blancs, mon faciès médusé imprimé dans ceux-ci, le frémissement soudain des doigts de pied homologuant mon activité cérébrale, je perçois le terminus sans le définir, mais je préfère les accidents domestiques de ma moitié à l’ordre nouveau du réveil matin grimé en info continue, et vu que toutes les répétitions qui se respectent n’ont de sens que dans la ritualisation, mon chat parachève ma mise à vie, en s’empressant de venir me violer affectueusement, puis de ronronner pour se délecter de son méfait.

Une tasse de café, froid qui plus est, quel jugement impitoyable, un constat d’échec à l’amiable, le muscle renonçant avant d’avoir essayé, je doute de vraiment trouver des réponses épistolaires à mes rêves inachevés dans la torréfaction équitable. Le matin est ainsi, une juste mascarade à la mesure de l’escroquerie du reste de la journée.

À peine sorti de ma tanière en location que le sol national me tombe dessus comme pour mieux me faire suivre le mouvement de la marche en avant. Mes pieds dansent ou titubent, c’est au choix, pour justifier à qui veut le voir mon appartenance à la gravité. Adieu public, personne à droite, personne à gauche, que des gens autour qui à tous faire pareil, à tous faire semblant, à tous se rentrer dedans pour ne pas se regarder, s’évanouissent à l’apparition du moindre grognement mécanique. Les casque greffé à même les oreilles, les employés – poliment rebelles – de l’industrie musicale pour seule compagnie, le temps s’arrête durant ma playlist qui est logiquement la même que la veille, qui elle-même était la même que la précédente, vous savez le changement c’est la fin, et l’Homme n’est plus assez curieux pour avoir peur.

Je regarde droit devant – pour ne pas fixer mes baskets – comme si la vérité allait m’arriver en pleine face, juste pour moi, mais elle ne vient jamais, la garce. Et puis je ne suis pas certain de savoir quoi en faire, après tout, c’est le mensonge qui nous garantit ce bonheur qui fait que l’on sourit sans réfléchir dès lors qu’un rayon de soleil vient caresser notre emballage. Je reperds enfin mes esprits, le pas manufacturé, discipliné et vaguement pressé avec une ligne droite dans la rétine, même lorsque les artères urbaines dévoilent leurs plus beaux pleins et déliés. En bout de course, au point de départ, les lignes d’arrivée n’existent que pour nous convaincre de recommencer, toujours et encore, sans savoir pourquoi et parce qu’il faut bien.

Je sais, je sais, je cherche le vide en moi en plein néant, il y a d’autres façons plus utiles de perdre son temps…

Publicités

Read Full Post »

Je n’arrive pas à choisir entre la majorité des minorités et la minorité des majorités
(certains 0 – d’autres 1)

Read Full Post »

citoyen

Je n’arrive pas à choisir entre chômage partiel et emplois fictifs
(Citoyenneté 0 – journalisme 1)
journalisme

Read Full Post »

today was a good day

C’était une bonne journée, de celles qui sont caniculaires d’après Météo France et les maisons de retraite, ces journées prophétisées lors de ces nuits d’hypothermie.

Avec la chaleur comme sponsor officiel, les amnésies en tout genre ont un avenir durable, en allant de nos collections de pack d’eau minérale aux microclimats sur demande vendu avec une hélice.

Quand les luttes de sensibilisation au cancer ne peuvent rien contre la crise et le prix exorbitant d’une crème près de la Grande Motte, alors certaines choisissent la crémation aux UV.

A l’heure de la moiteur de ces chorégraphies frénétiques, que préférez-vous ? Un oubli de capote et une pension alimentaire ? Le sida et une trithérapie ? Ou une main droite et une chaussette jetable ?

carre_blanc

C’était une bonne journée, de celles qui cautionnent les strings pour les enfants et les squatteurs saisonniers de terrasse ne regardant jamais rien derrière leurs lunettes en bons pédophiles potentiels qu’ils sont.

Sous le regard d’un soleil mourant, le plus grand nombre scrute la télévision en maudissant les croisades pacifistes des juilletistes, en attendant les aoutiens et les piques de pollution citoyen.

Certains auront l’opportunité de passer de leurs tours d’HLM en viager au lotissement préfabriqué en location, aux alentours d’une de ces places cendrier.

D’autres copieront dans les moindres détails les clips de prévention de la sécurité routière, dès maintenant remercions comme il se doit les platanes nomades, les virages sans lignes droites et ceux pensant conduire en Angleterre.

carre_blanc

C’était une bonne journée, de celles qui accusent le coup et récusent les fous.

Il y a comme un goût d’inachevé au royaume de l’imparfait où chacun peut disserter en toute impunité de la fonte des glaces en léchant son cône ou son icône.

carre_blanc

*

Read Full Post »

tous inégaux

Les esprits les plus chagrins pourraient souligner que la différence de couverture médiatique (des commentaires des internautes) et d’émoi national (voire de la classe politique) concernant les deux derniers crashs aériens est conditionnée par le profil des victimes, celle-ci défierait la publicité républicaine et le marketing des droits de l’Homme.

Alors, si votre question est de savoir si l’humanitaire pour les nuls et l’universalisme gadget pratiquent l’empathie sélective fonction du droit du sang : la réponse est oui…

Read Full Post »

6ème repu

Je n’arrive pas à choisir entre le dernier ministre et l’hyper citoyenneté
(6 ème république 0 – overdose de vox populi 1)

trop de temps libre

Read Full Post »